INTERVIEW

- Peux-tu te présenter ?

J’ai toujours aimé le dessin. Je me souviens des tout premiers faits à l’école, pendant certains cours ; j’utilisais mes stylos sur des feuilles volantes et c’était déjà très proche de ce style. Même si mon parcours professionnel, loin de cette expression artistique, m’a fait découvrir d’autres horizons, j’ai régulièrement eu l’occasion de reprendre les crayons. Le "demi-siècle" passé... j’ai choisi d’y consacrer le plus de temps possible et de partager mes créations avec le plus grands nombre.

- Quelles sont tes principales sources d’inspiration ?

Je n’ai pas de sources à proprement parlé, mais j’aime beaucoup les premiers dessins fantastiques et futuristes de Druillet, l’artiste Alphonse Mucha pour les mouvements et la géométrie, Escher, Vasarely ou encore la précision des illustrations de Gustave Doré. Je suis attiré par les styles orientaux ou asiatiques et, d'une manière générale, par tout ce qui est minutieux et plein de détails.

- Comment travailles-tu ?

Souvent en écoutant 7VOIX radio, la webradio que j'ai créé. Tous les dessins sont faits à la main évidemment et j’ai d'ailleurs souvent un bloc et un feutre avec moi. Dès que j’ai un peu de temps, je crée les formes que vous connaissez. Tous mes dessins sont minutieux, précis. Au départ en noir et blanc, je les numérise ensuite, fais quelques retouches et commence la mise en couleurs. J'ai nommé ce travail de création manu-mérique, "le Manumérisme"....

- Le Manumérisme ?

Oui cela fait très mégalo ...désolé.... mais c'est de cette manière que j'ai baptisé mon travail ! Il est MANUel pour les dessins et nuMERIQUE pour la couleur. C'est l'association des deux mots qui m'a fait penser à ce terme. D'ailleurs, il y a eu le Cubisme, le Surréalisme, le Pointillisme, etc... alors pourquoi pas le Manumérisme ! J'ai même déposé le nom "manumerisme". ICI Vous trouverez une définition un peu plus complète de ce courant.

- Quelle est pour toi, ta création la plus aboutie ?

Oulah...question difficile ! J'ai toujours un regard critique sur ce que je fais ; je laisse aux autres le soin de juger. Pour ma part, j'ai besoin de me concentrer sur de nouveaux thèmes et d'avancer, évidemment toujours dans mon style. La création la plus aboutie est celle que je n'ai pas encore réalisée (rires).. Non, sérieusement, le "projet "MaxiMinutia" est un sacré défi et j'y consacre beaucoup de mon temps libre.

- Présente-nous le projet Maximinutia ?

Pour résumer, c'est une fresque de plus de 20 m² qui associe deux mot, "MAXI" pour le coté imposant et "MINUTIA" pour le détail du trait et du dessin. Ce projet, bien avancé, représente des milliers d'heures de travail et c'est un vrai challenge. J'y consacre une page entière sur ce site. A bon entendeur, j'ai besoin de partenaires pour le réaliser, car j'aimerai pouvoir m'y consacrer totalement. Pour en savoir c'est ICI

- Tu signes d'une manière très particulière.

Oui, en plus d'une signature classique, je joins à la livraison une empreinte numérique qui confirme l'authenticité du tableau, sa provenance et atteste qu'il s'agit d'une pièce originale vendue par mes soins, cette signature est infalsifiable... Je n'en révèle pas davantage : seuls les possesseurs d'un tableau le sauront ! J'ai trouvé ce procédé original.

- Et pour conclure ?

Si vous êtes sensible à mon travail et voulez aussi participer au projet MAXIminutia, n'hésitez pas à m'acheter ou à commander pour vous, un ami ou votre société, une réalisation Manumérique dans les couleurs de votre choix et de la taille que vous voulez.
Enfin Un BIG merci a mon épouse, qui me permet au quotidien, cette disponibilité, cette sérénité tellement nécessaire à l'inspiration artistique. Alors, même si cela fait cliché, je veux dire ici que ma famille est le moteur du bonheur que j'essaie de mettre dans mes tableaux.


Propos recueillis par yohann Birgmann